Petite Nat

Oui, c’est vrai, peut-être suis-je heureuse,
Peut-être ai-je été chanceuse,
Peut-être ai-je été forte,
Peut-être que la vie m’a été plus bonne,
Plus facile,
… ai-je été plus habile?

Peut-être…
Qui sait…

J’ai été forte dès le début,
Depuis ma tendre enfance,
Depuis ces instants de déséquilibre et de mouvance,
J’ai été capable de construire, de m’isoler,
De détruire ce qui pouvait me perturber,
De m’en tenir à mes instants de bonheur,
À ces moments d’imagination, de douceur…

Petite fille qui regarde le plafond,
Ces lumières qui inondent le corridor,
Entendant mes parents rirent et discuter,
Respirant le froid qui vient du dehors.

Petite fille qui commence à vivre,
Respirant la présence, les sons et les images,
Petite fille qui apprend à être sage,
Qui regarde les ombres se dessiner,

Petite fille qui a tout devant elle,
Qui croit encore à l’éternel,
Qui n’a absolument aucune idée,
À quel point son sexe viendra la déterminer,
À quel point les hommes voudront la posséder.

Petite fille qui veut tant être aimée…

Ma couverture qui me réconforte,
Cette lumière au plafond, brillante, présente,
Et moi, qui espère tant être heureuse,
Qui veut vivre, qui veut être,
Ces sons qui me parviennent, qui me font sentir vivante,
Qui me font comprendre que je ne suis pas seule,
Ces sons que j’aime et que je veux garder,
Cet amour que je ne veux pas égarer…

Ces châteaux et ces histoires,
Merveilleuses merveilles sans pareilles,
Ces rires, ces courses, ces cachettes,
Ces amis qui sans cesse reviennent,
Pour qui je suis simplement moi,
Ces amis que je n’oublierai pas.

Petite fille dans le petit lit,
Qui a besoin d’être protégée,
Comment ai-je pu t’abandonner?
Pourquoi ne t’ai-je pas plus protégée?

Petite fille aux histoires bleu et rose,
Comment ai-je pu laisser faire une telle chose?

Toi qui ne faisais que rêver…

Toi qui ne savais qu’aimer…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *